lundi 29 décembre 2014

Le guide du Metal pour les non-initiés : Les voies vers ce genre

Votre réaction quand vous verrez les entrées vers le Metal !


Bonjour à tous !

Maintenant, pour ce qui est du théorique, vous êtes rodés : cours magistral d'histoire de musicologie résumée du Metal, analyse sociologique du comportement face à  la culture du Metal, commentaire et étude appliquée de l'usage du Metal, nous sommes passés par toutes les étapes pour comprendre au mieux ce genre !

Désormais, on en vient à la partie qui m'est la plus intéressante : vous proposer des pistes d'entrée vers le Metal. En gros, nous sommes cette fois-ci dans la pratique. Ce n'est plus des considérations et des observations, mais du concret pur et simple !
Il faut savoir que j'ai aussi démarré ce guide pour une raison : je suis formellement CONTRE les classements idiots et subjectifs type "les 100 plus grands albums Metal à écouter avant de mourir" ou autre. Je vous DÉCONSEILLE de suivre les vidéos que l'on trouve sur youtube (les "top ten of most extreme Metal" ou "top ten of most badass Metal of all time" etc) qui sont basées sur des à priori et des visions étriquées. Pour avoir épluché des dizaines de tops, tous sont perfectibles.

Parce que, à mon sens, ils ratent un enjeu de taille : ils ne s'adressent pas à ceux qui veulent découvrir ces artistes. Ces tops sont publiés dans des revues ou des sites spécialisés de Metal, et sont donc adressés à des amateurs de ce style. En gros, les lecteurs veulent y voir des groupes qu'ils aiment bien, et basta.

Ce que je propose, donc, en guise de conclusion au guide, c'est tout autre chose. Je veux que chacun puisse trouver un angle du Metal qui corresponde le plus à son usage et à ses goûts en matière de musique ! Aussi, ces propositions se feront par thème, selon des catégories distinctes. Le Metal est vaste : le Metal permet tout un tas d'entrées.

Avant d'aller plus loin : il y a ces derniers temps un groupe qui fait sensation auprès des amateurs de Pop Rock. C'est Royal Blood ! Je suis hyper content de cette nouvelle car, musicalement, Royal Blood a un côté Stoner. Cela me fait plaisir de voir que le grand public fait entrer du Rock qui tâche, bien teinté de Blues, dans ses baladeurs !
Pour moi, Royal Blood est un excellent compromis entre musique populaire et Blues Rock avec forte inspiration Heavy / Stoner. Ils sont même rapprochés du groupe Soundgarden par des spécialistes des Inrocks ! Un groupe populaire relié à du Heavy Metal, superbe !
Et je suis aussi très content d'avoir découvert un tel duo : ils sont très, très talentueux !



Allez, commençons sans plus tarder !

Le Metal pour les amateurs de Rap et de Hip-hop

Contrairement aux idées reçues, le Metal n'est plus opposé au rap : finie la lutte Metalleux contre Weshs, c'est démodé.
Ici, tout dépend de pourquoi vous écoutez du Rap. Mais, quoiqu'il en soit, une base essentielle est pour moi Urban Dance Squad : ce groupe mélange avec brio un Rap efficace et un Metal très doux, plus proche du Rock. Ca s'écoute sans problème, surtout l'album Persona Non Grata !


Si vous écoutez du Rap pour le flow et la rythmique, alors un Rap Metal sera parfait, et après vous pourrez jeter une oreille au Thrash Metal des années 80. Ce genre a en effet été lancé par des labels qui faisaient à la fois du Rap et du Metal.
Outre Urban Dance Squad, Athrax a fait du Rap Metal avec I'm the Man.




Et The Beastie Boys s'est inspiré du Metal sur No Sleep Till Brooklyn.


Suicidal Tendencies, qui n'est absolument pas un groupe de suicidaires, a aussi travaillé dans un genre Rap/Thrash.



Par contre, si vous écoutez du Rap et du Hip-hop pour l'aspect funky, alors vous devez aller vers Infectious Grooves.



Et tentez aussi un peu d'Extreme : c'est frais et très agréable !


On peut aussi vous proposer Rage Against The Machine, un véritable pionnier dans les années 90 du genre Metal alternatif.



Il y a aussi le cas de personnes écoutant du Rap extrême, c'est à dire du Rap orienté Hardcore, ou qui prend des éléments de l'Hardcore. Dans ce cas, tentez du Metalcore (Killswitch Engage, Destrage), ça peut vous plaire.


Aussi, jetez un oeil au genre dit "Crossover" : c'est un mélange de Thrash et de Punk, souvent orienté Rap. Suicidal Tendencies a d'abord officié comme groupe Crossover. On peut citer aussi D.R.I qui est un exemple de Thrash Metal Crossover qui balance.


On peut aussi citer le groupe de Nu Metal français Lofofora : ils proposent un mélange de Metal et de Punk Hardcore, je pense que ça va plaire à certains d'entre vous !


Dans tous les cas, vous voyez ici que le Metal, dès les années 80, était déjà copain-copain avec le Rap et jouait aussi d'une autre image plus délirante, moins sérieuse. Destrage, qui est moins Rap, garde néanmoins cet esprit différent qui fait que certains puristes du Metal les ignore. "Ben ouais, c'est du Metalcore". Non, c'est autre chose : un mélange de Death mélodique et de Thrash dans l'écriture, un soupçon de Metal technique propre au Metalcore dit "mathcore", parce qu'extrêmement précis.
Au diable les noms : Destrage, c'est un de mes gros, gros coup de coeur !

Le Metal pour les amateurs de musique classique

Je l'ai déjà dit : l'opposition Metal contemporain et musique classique n'a plus aucun sens. Le Metal néo-classique a largement repris de grands standards de la musique savante. Ainsi, Nile a repris le Mars, Bringer of war de Gustav Holst sur leur titre Ramses, Bringer of war.


Si vous aimez le style symphonique, allez faire une excursion avec Lyriel : c'est un excellent départ. Outre l'aspect Metal très discret mais bien équilibré, il y a un univers gothique (dans le sens originel, pas celui du "Punk gothique" issu des années 90) vraiment appréciable, et une certaine tendresse. C'est une initiation parfaite si vous aimez ce qui est symphonique.


Ensuite, tentez Tetriconia : j'aurais pu vous proposer Nightwish (ici, Slow love, slow avec une inspiration Jazz sublime), qui a popularisé le Metal symphonique, mais j'ai une préférence pour Tetriconia qui apporte des éléments supplémentaires en terme de musique (aspect progressif, inspirations classiques plus poussées).


Le Metal symphonique apparaît comme une entrée soft dans le Metal si on aime la musique savante... Mais il n'y a pas que ça !
Si vous appréciez l'opéra et les pièces richement construites, avec des personnages, des motifs musicaux etc, alors jetez-vous sur Ayreon ! Ce projet renferme une richesse incroyable : Metal de haute volée, narration maîtrisée, écriture léchée. Ce voyage ne vous laissera pas indifférent !


Mais si l'opéra peut inspirer pour l'écriture opératique grandiloquente, elle peut aussi s'inviter dans l'a technique de certains groupes, notamment Epica. Ce groupe, avec Nightwish et Within Temptation, a popularisé un genre de Metal avec des chanteuses lyriques aux voix puissantes sur une instrumentation Power à l'européenne mélodique et symphonique. Se crée ainsi un style épique ou bien mélancolique et sentimental. En somme, si vous avez aimé Lyriel, ces groupes peuvent vous satisfaire davantage dans votre recherche de Metal !


Si, du point de vue musique classique, vous êtes plutôt du côté de la technique, de choses incroyables, je ne peux que vous conseiller d'écouter avant tout des reprises Metal de thèmes classiques, tels que le Flight of the Bumblebee, les études de Chopin, la 5ème symphonie de Beethoven ou le Hall of the Mountain King juste en dessous.


Justement, ce dernier est plus que superbe : cette reprise est une introduction à un grand standard du Heavy Metal de Savatage.


Enfin, un petit tour du côté de guitaristes virtuoses, comme Yngwie Malmsteen ou Jason Becker, permettra de vous familiariser avec ce genre.




De plus, si vous aimez la puissance des mélodies que l'on peut entendre dans le classique, il vous faut vous diriger vers le Power Metal à l'européenne, aussi appelé Melodic Power Metal (qui se distingue du Power US qui est un Heavy qui tend au Thrash) ainsi que vers le Speed Metal (dont on a eu un exemple avec le groupe Cacophony).




Si Edguy avec son Savage Poetry est une perfection, il faut aussi considérer des groupes moins connus mais véritablement exceptionnels : Angra, avec Judgement Day ou Holy Land, Shaman, avec Here I am, Conception avec A Million Gods ou Hold on (Conception est l'ancien groupe du chanteur de Kamelot). Ces groupes ont une richesse qui force le respect.
Je reviens avec Shaman et son Finally Home qui me plaît particulièrement : elle a été bien écrite et contient, dans son refrain, des motifs musicaux qui me rappellent la bande-son du jeu Secret of Mana.


On ajoutera Symphony X qui allie la technique à une efficacité redoutable !


Tant qu'à parler de Power Metal à l'européenne efficace et bien fichu, je vous propose aussi le groupe Shadow Gallery. Est-il possible de faire un Metal sans un enregistrement dur et avec une voix aérienne et souple ? Bien sûr ! Ce groupe est la preuve qu'un traitement du son pour un album Metal n'a pas a être forcément dur et gras à l'oreille.


Toujours dans cette optique mélange inspirations classiques et Power Metal, Wuthering Heights est un groupe qui reprend des structures de la musique savante au sein d'un Power mélodique très appréciable !



Le Metal pour les amateurs de Blues et de Rock à l'ancienne

Bon, là, je ne vous apprends rien : Jimi Hendrix reste une étape importante.



Machine Gun, 1983... (A Merman I Should Trun To Be) et Third Stone from the Sun sont des chefs d'oeuvre du guitariste !
Surtout, ces trois titres permettent de s'initier à des formats longs et des improvisations. 

Si vous adorez 1983, sachez que le riff a été repris par Metallica pour The Unforgiven et, surtout, pour The Unforgiven II.



Machine Gun possède une mélodie reprise par Rage Against The Machine dans Bulls on parade (le "Bom Tchika Wah Wah").


Après, concernant le Blues et le Rock à l'ancienne (des 60's ou 70's), encore une fois tout dépend de vos ports d'attache :
- si vous êtes Blues avec un grand B, très ancré dans le sens de la mélodie et l'émotion, alors le Doom et le Stoner pourront vous faire plaisir : Wicked World de Black Sabbath, puis Black Sabbath et Megalomania sont des titres qui permettent de plonger dans le Doom sans trop de mal. Après, on peut se tourner vers Floodgate, Soundgarden, Sheavy (ci-dessous), Fireball Ministry. Ensuite, un Grand Magus, bien plus orienté Metal.



Si vous êtes avides de sensations fortes, Electric Wizard ne vous laissera pas indifférent !


- si vous êtes Blues façon ZZ Top, façon Rock avec un grand R, allez vers Cactus. Ce n'est pas du Metal, mais un excellent groupe de Blues Rock !



Ensuite, le Stoner vous fera plaisir aussi ! Donc, simplement : on peut se tourner  vers Floodgate, Soundgarden, Sheavy (ci-dessus), Fireball Ministry. Ensuite, un Clutch ou Orange Goblin, bien plus Metal et vif.


-si vous êtes Rock des 60's et 70's façon Yes, Genesis, Rush ou Pink Floyd, alors vous avez très bon goût en matière de Rock progressif ! Naturellement, ce qui vous ira le mieux, c'est le Metal progressif, mais pas n'importe quoi : Dream Theater (bonus : la reprise 8 bit de l'album Images & Words), Transatlantic, Dali's Dilemma (ci-dessous).


Le Metal pour les amateurs d'electro

Si vous aimez l'electro minimal, il vous faut quelque chose de posé : Canvas Solaris, Scale the Summit ou Exivious pourraient vous plaire.


Si vous êtes plus electro qui tape vite, Animals as Leaders et Keith Merrow ont quelque chose qui peuvent faire mouche.




Dans les deux cas, allez aussi tester Virt : cet artiste oeuvrant dans le chiptune (musique à base des chipsets des consoles de jeux retro) est véritablement une sensation à ne pas louper. Sens du rythme, mélodies bien pensées, écriture très stimulante : ce musicien a tout compris. Outre l'instrumentation 8-bit electro, il y a clairement des inspirations Heavy Metal, notamment le titre Thrash (à 22:06), qui est construit comme un titre de Metal.


Cette partie peut être complétée par un petit tour auprès de la Map of Metal ;) 

Le Metal pour les amateurs de Pop et de Folk

On dit souvent que, contrairement à la Pop qui reste sur des structures standards du couplet / refrain / couple / refrain / pont / puis un refrain joué un ton plus haut, le Metal est le genre de la richesse et de la profondeur...
Ceci est absolument FAUX !

Avant tout, n'importe qui a déjà écouté du Hard Rock un peu différent... Oui, même ceux qui affirment haïr le Hard Rock ont en tête un titre monumental de ce genre !
Et il est différent, car jugé à l'époque de sa sortie de "Hard Rock mélodique"... Je parle du Eye of the tiger de Survivor, reprise par le groupe de Power mélodique At Vance.







Autre standard Hard Rock : le Beat it de Micheal Jackson, ici reprise par le groupe de Progressive Metal Lemur Voice.



 Je le disais, le Metal n'est pas le genre qui n'a que des sommets d'écriture hyper technique et profonde. Comme tout genre musical, le Metal a des structures canoniques. Et l'écriture façon "Pop" a donné de très bons standards du Metal, comme le I Wanna Rock des Twisted Sisters (Heavy Pop, aussi appelé Hair Metal dans les années 80 et très critiqué des puristes) ou le Set me Free des Sweet.



Au niveau du Metal orienté "pop", on peut citer aussi Van Halen avec son Jump archi-connu mais, surtout, son Hot for teachers décapant !



Très souvent, l'amateur de Pop aime ce qui apparaît un peu différent, ce qui a une touche un peu "bohémienne". Ou, plutôt, un côte Folk. Le Pop Folk, popularisé par Bob Dylan, a initié les personnes à entendre des sonorités issues de musiques folkloriques.

Avant d'aller plus loin, laissez-vous tenter par un Folk Rock façon Jethro Tull : ce groupe est un grand nom du Rock !


 Le Metal a aussi connu de telles inspirations. Pour commencer, nous avons le groupe Tuatha de Danann, et notamment leur dernier album. Il est clairement orienté grand public : exit le Black Metal, on en vient à la célébration de la nature, notamment sur Land of Youth, leur titre le plus accessible.



Après cela, on peut écouter l'ensemble de "Trova di Danu", et cela vous fera naviguer vers du plus Metal, car l'album est très varié.
On peut aussi noter Finganforn ou Tan Pinga Ra Tan.

Ensuite, un petit Ashtar : ce groupe est frais, et fait rentrer doucement dans des sonorités Metal.








  Je vous propose aussi un tour auprès des italiens d'Elvenking : mélodies médiévales pour un entrain très particulier. Si vous n'aimez pas le Metal, ce groupe pourra vous surprendre !




On bascule ensuite vers l'Espagne et, surtout, un grand nom du Metal espagnol : Mago de Oz. Outre Resacosix en la barra que j'avais déjà proposée dans l'article précédent, je vous propose les albums La Ciudad de los Arboles et Gaia qui sont vraiment sympathiques ! Gaia serait plus pour des personnes appréciant le Metal et les morceaux un peu longs.


Ce clip ridicule et tellement kitsch...

 La version Metal de "La rosa de los vientos"


Enfin, terminons avec Equilibrium, ou le Folk Metal costaud. Issu du Black Metal, ce groupe dépoussière l'image du genre : le son propre et les compositions fluides, tandis que le Black Metal se caractérise par un aspect souterrain. Les albums Turis Fratyr et Saga sont très bons.




Le Metal pour les amateurs de chanson française

On va faire bref : de tout ce que j'ai pu entendre en matière de Metal, deux groupes vont vous plaire, mais suivez bien l'ordre !
Lancez-vous dans Sortilège, avec Délire d'un fou : si vous avez aimé Starmania, vous serez conquis. 



Après quoi, Marchand d'homme, La hargne des tordus, Hymne à la mort et Chasse le dragon pourraient vous séduire.
Alors vous serez prompts à écouter l'excellent album Attaque de H-Bomb. Et si vous accrochez, à vous le Heavy américain et le Thrash Metal !


Les bons plans de Tonton Death Metal

Après, une fois qu'on est dans le Metal, qu'on a un pied dans l'étrier, il faut savoir vers où se diriger pour découvrir d'autres choses.
Metal-archives, ou l'encyclopédie du Metal, recense beaucoup de groupes : on peut voir les albums ainsi que des artistes similaires.
Lastfm est un site formidable pour TOUTES les musiques : cherchez un artiste ou un groupe et vous aurez toute une liste de groupes similaires. Le top du top !

Avant tout, j'aime beaucoup les mélanges des genres, aussi le Fusion est un style que j'adore quand il est bien fait. Nous avons ainsi Casiopea : ce n'est pas du Metal, mais ceci est une bonne base pour apprécier le mélange Jazz et Rock.



Ceci est l'occasion de faire un détour auprès d'Herbie Hancock : rien à dire, c'est simplement délicieux à l'oreille !


Maintenant, je vais vous donner quelques bons groupes de Metal, tous genres confondus. Ce n'est pas un top, mais une sélection de petites pépites.

Niveau Heavy Metal traditionnel, Deep Purple ne déçoit pas ! Et un Black Sabbath reste bien sympa ! On n'oubliera pas King Crimson : ce n'est pas du Metal, mais ça envoie sec et l'album In the Court of the Crimsong King est une merveille !
On fait aussi honneur à Budgie : si on fait tout un plat de certains chanteurs Pop actuels, il ne faut pas se dire que tout ce qui se fait actuellement est absolument unique. Budgie, avec son chanteur à la voix particulière, propose une musique absolument incroyable : un excellent compromis entre Pop actuelle et Heavy des 70's. Une perle ! 



Les années 70 nous ont gratifié de l'excellent groupe Rainbow que je vous conseille d'écouter sans modération !




Après, quelques groupes sympathiques. Heavy Load a lancé une première vague de relance du Heavy : ces suédois envient sec. 



Krokus a lui aussi fait des merveilles, notamment l'album Headhunter. 



On en vient surtout à Raven : du Heavy encore plus musclé. Ces anglais ont véritablement donné un grand coup de marteau sur la scène du Metal, avec un Speed absolument jouissif. Il fait partie de mon top !




A partir des années 80, nous avons une discographie assez riche et variée. Niveau Metal qui crache, un Possessed lance les rudiments du Death Metal. Le growl n'est pas si violent que ça et les morceaux sont bien écrits.



N'oublions pas Iced Earth, que j'ai déjà cités, et qui proposent un Heavy Thrash orienté mélodique. C'est un Power musclé, avec des thématiques orientées culture populaire, ce qui rappelle des groupes comme Edguy ou Helloween, mais à la manière américaine.



Les années 80 ont conduit des groupes particuliers : si vous aimez les choses surprenantes, tentez Atheist. C'est clairement le groupe qui m'a fait m'intéresser au Death Metal, avec Decrepit Birth.


Concernant d'autres groupes au Metal bien typé, je vous propose un tour auprès de Dark Quarterer pour son Symbols absolument magistral en terme d'écriture et de diversité.


Dans mes favoris, on notera en Melodic Death Falchion et Dark Lunacy : l'un pour son album impeccable, l'autre pour son traitement dramatique. 
Toujours dans la hargne, allons du côté du bon Thrash et du bon Death Metal des années 80-90 : Kreator avec son Pleasure to Kill est puissant à souhait, Exhorder envoie brutalement et Obliveon effectue un son carré. N'oublions pas Megadeth, mon favori du Big 4 of Thrash, car le plus varié et le plus intéressant à mon sens.
Je metterai aussi en avant l'incroyable et unique album de Five Pointe O : alors que le raz-de-marée du Nu Metal se déchaînait sur le monde de la musique dans les années 2000, un groupe a tenté de percer avec un Neo teinté de Metalcore à la fois extrêmement puissant et poétique. Cet album, Untitled, ne laisse pas indifférent et m'a cloué sur place !




Toujours dans le Thrash et Death Metal, je propose en séparé trois groupes monumentaux : Heathen, Pestilence et Control Denied.
J'aurais pu mettre Death, mais je vous laisse revenir sur l'article que je leur ai dédié ;)

Heathen est un groupe pédagogique : il permet de saisir pourquoi le Thrash Metal est bon à l'écoute, avec son écriture claire et sa double-pédale simplement efficace en terme de rythme. C'est un groupe très agréable à écouter, surtout si on n'est pas habitué aux chants grognés, car il n'y en a pas.


Pestilence illustre une perfection du Thrash Metal : musique solide, puissante et hargneuse sous une écriture maîtrisée et originale. Leur album Testimony of the Ancients est une leçon : le Metal doit être assumé et conduit dans la direction que l'on souhaite. Les musiciens peuvent faire du Metal pour produire autre chose, et pas seulement pour suivre un mouvement. Cet album le montre car il sort des carcans du Thrash / Death pour aller dans la direction du groupe.


Enfin, Control Denied est le sommet : sommet de création de Chuck Schuldiner, sommet aussi du Death Metal. Pourquoi ? Parce que, même si d'autres albums ont été faits après, nous avons ici un tel degré de raffinement, une telle écriture et un tel niveau de compréhension que Schuldiner avait de sa musique que l'ensemble de l'album paraît ultime. Chaque morceau est très bon et, dans sa globalité, cet album impose une marque durable.
Je suis très subjectif dans ce cas-là, je le sais. Mais j'assume ce que je dis : parmi tout ce que j'ai écouté et toutes les surprises musicales que j'ai eues, celle-ci, avec Death (présenté dans cet article), reste la plus puissante. Tout genre confondu, Control Denied centralise un Death Metal posé, un aspect Jazz Fusion bien implémenté et une technique justement dosée.





Mais revenons auprès du Heavy Metal qui joue de mélodies et de rythmes. Je vous propose Iron Savior, qui est groupe de Metal actuel qui a fait ses preuves avec des morceaux certes convenus mais bien saisissants.
Il y a aussi Hammerfall, avec un Power Metal qui est ici un excellent compromis entre compositions travaillées et accessibilité. Toujours dans le Power, allons vaers le Folk Metal via Skiltron qui m'a énormément fait plaisir lorsque je les ai découverts et que je réécoute avec plaisir pour leurs musiques simples mais efficaces.



Toujours dans l'efficacité, Loudness est un groupe de Heavy Metal japonais très jouissif : une valeur sûre ! 



Encore plus de Heavy ? Si j'ai déjà cité Savatage et Virgin Steele, citons aussi Tokyo Blade et Liege Lord : bien Bluesies à souhait !
On notera aussi le groupe Solstice, un des acteurs importants avec Candlemass du Heavy Doom, pour des mélodies percutantes.
Toujours dans cette idée de mélodies et de rythmes, si j'ai déjà évoqué Dali's Dilemma, n'oublions pas Ark ! Leur album Burn the Sun est absolument remarquable et incontournable !




Vous êtes désormais calés en terme de Progressive Metal : ce genre aime les écritures variées et les musiques de grande envergure. J'ai déjà cité Dream Theater avec son album Images & Words simplement excellent. Mais je vais revenir aussi sur Shadow Gallery, et son traitement du son souple allié à une voix très éthérée. 
Ils sont l'auteur du chef-d'oeuvre "The Queen of the City of Ice". Pour moi, ce titre, avec d'autres, est une leçon de musique progressive : émouvante, elle raconte une histoire, et passe par différentes phases qui permettent de ne pas se lasser. J'aime beaucoup ce morceau qui m'évoque plusieurs bandes sons de jeux vidéo, comme Secret of Mana et la musique du palais des glaces




 Je parlais de sommet avec Control Denied... En voici d'autres qui restent dans mon top !
Outre l'album de reprises de F-Zero X et la bande-son de Formula 1 qui sont tout simplement parfaits en terme de Heavy puissant, je veux vous partager l'unique album solo de John Petrucci : c'est un maître, un virtuose de la guitare, mais aussi un grand compositeur, comme vous pourrez le constater tout au long de son disque !



Terminons ces conseils avec d'autres découvertes bien sympathiques !
Outre Krimh, que j'ai évoqué dans cet article, j'ai découvert il y a peu Chickenfoot : ce groupe est franchement bon, et allie une certaine puissance à une écriture très efficace. Un must !






Ah, je vous en fait entendre des groupes, hein ? Mais, dans tout ce que j'ai présenté, il y a certains groupes que je ne conseillerai jamais à la première écoute si on n'est pas un peu habitué au Rock et au Metal !
 
Avant d'aller plus loin et de conclure sur cette ultime liste, je tiens à vous remercier de vos visites. J'espère que ce guide vous a plu, je tâcherai d'en faire d'autres afin de mettre la lumière sur d'autres éléments culturels encore obscurs. J'ai été très, très content de concevoir ce guide : je l'ai voulu le plus pratique, le plus utile et le plus exhaustif possible. 
Je vous dis à bientôt tout en vous souhaitant un excellent réveillon de fin d'année !

Et, n'oublions pas, il n'y a pas de mauvaise musique : il n'y a que les à priori qui sont mauvais. A vous de faire votre chemin ;)
Keep on feelin' the good vibes of great Music !

Ce que tonton Death Metal ne conseille pas pour tout de suite !

Côté non-extrême

Du Power Metal atypique : j'ai eu du mal, mais c'est très intéressant !

Tuatha de Danann (Black puis Folk), Circus Maximus (Progressive Power), Annihilator (Technical Thrash) 



Aghora (Technical Modern Heavy), Watchtower (Progressive Thrash)





Côté extrême

Nile (Brutal Death), Vektor (Progressive Thrash)


God Dethroned (Blackened Death), Vital Remains (Death), Cynic (Progressive Death), Nocturnus (Technical Thrash / Death)



Demolition Hammer (Thrash), Pantera (Thrash / Groove), Solstice (Thrash), Obliveon (Technical Thrash / Death)


Exhorder (Thrash / Groove), Entropy (Technical Thrash), Addictive (Progressive Thrash), Dark Angel (Thrash)

 

Odious Mortem (Technical Brutal Death), Decrepit Birth (Technical Brutal Death), Gorgoroth (Black), Finsterforst (Folk Black), Beyond Creation (Technical Death)



Destrage (Metalcore avec éléments Thrash et Death), Disillusion (Progressive Melodic Death)


 Empyrium : du Black Metal...



Puis du Folk accoustique !